Les puits


A propos des puits


Les puits sont particulièrement liés au projet scolaire. Le jardin scolaire nécessite en effet un apport d’eau au plus près. Il est cependant financé et creusé par un autre organisme ; Lernen dürfen e. V. a fait toutes les démarches pour trouver un sponsor pour le puits.

Le premier puits en eau profonde a été creusé à Kpenkibaga ! Il a été financé sur les fonds de la FICOD, filiale de  la Kreditanstalt für Wiederaufbau (banque de crédit pour la reconstruction). La conduite du projet a été confiée à Helmut Ludwig. Le 13 avril fut le jour où Helmut Ludwig put enfin remettre au village le premier puits en eau profonde de la région.

Image "Les projets:Das ist aber tief.jpg"
Aujourd’hui, le puits assure l’approvisionnement en eau des villageois. Les chances de survie s’en trouvent considérablement augmentées. L’eau potable est un élément essentiel dans le combat pour la diminution de la mortalité infantile. Jusqu’à maintenant seulement 42 pour cent des enfants atteignent l’âge de cinq ans.



Selon la tradition, l’approvisionnement en eau est réservé aux femmes qui doivent marcher de nombreux kilomètres pour ramener à leur famille, dans des récipients de 20 à 30 litres, posés sur leur tête, une eau chargée de microbes, puisée au lit de la rivière la plus proche.

Image "Les projets:Frauen und Kindertreff.JPG"

Comme toujours le point d’eau – maintenant le puits – est le lieu de rencontre des femmes du village. Les distances se sont considérablement raccourcies, leur laissant ainsi le temps et les forces de s’adonner à d’autres activités.